Institutional Depot of BBA University

Contribution à l'étude phytochimique et l'évaluation des propriétés antioxydante d'Olea europaea L.

Show simple item record

dc.contributor.author MEDDOUR Elmoundir, SOUALEM Moussa
dc.date.accessioned 2021-11-24T07:34:24Z
dc.date.available 2021-11-24T07:34:24Z
dc.date.issued 2021
dc.identifier.uri https://dspace.univ-bba.dz:443/xmlui/handle/123456789/1344
dc.description.abstract Olea europaea, c’est une plante vivace connue depuis l’antiquité et présente plusieurs vertus médicinales. L’objectif de notre travail est de quantifier la teneur en substances bioactives ; polyphénols, flavonoïdes, tanins condensés, pigments chlorophylliens, caroténoïdes et d’évaluer l’activité antioxydante in-vitro des extraits des feuilles de Olea europaea L. var. sylvestris. L’activité antioxydante a été évaluée en utilisant les tests suivants : la capacité antioxydante totale (TAC), le Piégeage du radical DPPH et le pouvoir réducteur de fer (FRAP). L’étude physicochimique a révélé que notre échantillon contient environ 8,23% d’eau, 3,51% des sels minéraux et 2,81 % de matière grasse. L’échantillon a été soumis à une macération dans trois extraits de polarité différente ; le méthanol, l’acétone et l’éthanol. Les rendements obtenus sont respectivement de 35%, 36,98% et 37,65%. L’analyse phytochimique des trois extraits a montré la richesse de cette espèce en métabolites secondaires et particulièrement en polyphénols (139,36 ± 0,75 μg EAG/mg ES) pour l’extrait acétonique, (129,09 ± 1,75 μg EAG/mg ES) pour l’extrait éthanolique et (150,20 ± 0,72 μg EAG/mg ES) pour l’extrait methanolique) et flavonoïdes (16,74 ± 0,64, 12,36 ± 0,39 et 10,21 ± 0,80 μg EAG/mg ES) pour l’extrait méthanolique, acétonique et éthanolique, respectivement. Les feuilles d’Olea europaea ont révélé une activité antioxydante importante avec une capacité antioxydante totale (EC50) de l’ordre de (150,49 ± 2,46, 131,03 ± 1,54 et 141,03 ± 2,35 μg EAA/mg ES), une activité réductrice de fer de l’ordre de (0,83, 2,16 et 1,47 mg/ml) et IC50 de piégeage de DPPH est estimé à (0,56, 0,60 et 0,61 mg/ml), respectivement, pour l’extrait méthanolique, éthanolique et acétonique. On peut considérer le méthanol comme le meilleur solvant d’extraction des composés phénoliques d’Olea europaea et par conséquent l’extrait méthanolique est doué de la meilleure capacité antioxydante. Mots clés : Olea europaea L. var. sylvestris, polyphénol, flavonoïdes, activité antioxydante, TAC, DPPH, FRAP. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.relation.ispartofseries ;MM/725
dc.title Contribution à l'étude phytochimique et l'évaluation des propriétés antioxydante d'Olea europaea L. en_US
dc.type Thesis en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Browse

My Account